Sunday, October 17, 2021
Sunday, October 17, 2021
Get the Daily
Briefing by Email

Subscribe

Communiqué: Le vaudeville iranien de l’administration Biden (8 Septembre, 2021)

« La vérité est comme le soleil. Elle laisse tout voir mais ne se laisse pas regarder.»

Victor Hugo


Nucléaire iranien : La diplomatie, « la meilleure voie », selon un proche de Biden

JACOB MAGID 
Times of Israel, 6 octobre 2021

La menace nucléaire de l’Iran est omniprésente


jcpa-lecape.org, 10/04/21

Aviv Kohavi promet de contrer davantage la menace iranienne

TIMES OF ISRAEL STAFF
Times of Israel, 6 October 2021

Aperçu de L’actualité


Nucléaire iranien : La diplomatie, « la meilleure voie », selon un proche de Biden

JACOB MAGID 
Times of Israel, 6 octobre 2021

Le Conseiller à la sécurité nationale américaine Jake Sullivan a répété la préférence accordée par l’administration Biden aux initiatives diplomatiques pour faire revivre l’accord sur le nucléaire iranien à une action militaire face au programme atomique de la république islamique, au cours d’une rencontre qui a eu lieu à Washington avec son homologue israélien, mardi.

Sullivan « a expliqué que cette administration estime que la diplomatie est la meilleure voie pour atteindre cet objectif [qui est de garantir que l’Iran n’obtiendra jamais une arme atomique], et il a aussi souligné que le président avait établi clairement qu’en cas d’échec de la diplomatie, les États-Unis sont prêts à envisager d’autres options », a dit un communiqué émis par la Maison Blanche.

Israël s’oppose à la relance du JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action) que l’ancien président américain Barack Obama avait conclu en 2015 et dont le successeur de ce dernier, Donald Trump, s’était retiré en 2018. Le Premier ministre israélien actuel, Naftali Bennett, a toutefois assuré au président américain Joe Biden qu’il ne mènerait pas une campagne publique en défaveur du JCPOA comme l’avait fait son prédécesseur Benjamin Netanyahu.

Washington a fait savoir que le gouvernement qui vient d’être établi à Téhéran avait fait part, par le biais d’intermédiaire, de son intérêt pour une reprise des négociations qui ont eu lieu à Vienne, dont l’objectif était de redonner vie au JCPOA moribond – des pourparlers qui sont dans l’impasse depuis le mois de juin. L’administration Biden, de son côté, a annoncé que sa patience était à bout.

« Nous croyons encore très fortement que la voie diplomatique reste la meilleure pour résoudre le problème », a commenté un responsable américain devant les journalistes lors d’un point-presse qui a eu lieu lundi. « Depuis que nous sommes arrivés, nous n’avons pas levé les sanctions et nous n’allons pas payer d’avance – c’est quelque chose que nous avons établi très clairement », a-t-il continué.

Sullivan a accueilli la délégation officielle israélienne, avec à sa tête le président du Conseil de sécurité national Eyal Hulata, pour une réunion, mardi, du Groupe consultatif stratégique US-Israël (SRG), un forum bilatéral interagences qui a été formé au mois de mars pour évoquer l’Iran et les autres problèmes sécuritaires dans la région.

Pour lire l’article complet, cliquez sur le lien

                                         ***

La menace nucléaire de l’Iran est omniprésente


jcpa-lecape.org, 10/04/21

Le projet nucléaire de l’Iran pose un véritable dilemme pour les diplomates. Tandis que la diplomatie doit se conduire toujours avec transparence et précision dans tous les domaines, notamment sur le plan juridique, les Iraniens, eux, préfèrent dissimuler leurs intentions et leurs sites nucléaires. Ils sont spécialisés dans la ruse et la tromperie. 

Sur un sujet si grave et existentiel, Israël ne peut s’associer à ce jeu dangereux. Il devra œuvrer pour former une coalition internationale pour contrer la détermination de l’Iran à utiliser des armes nucléaires menaçant la sécurité d’Israël, le Moyen-Orient et la paix dans le monde.

Notre devoir est de motiver les membres de cette coalition à saisir l’urgence de la situation et à se préparer à agir sans délai supplémentaire.  

Le 4 août 2021, le ministre de la Défense, Benny Gantz et son collègue aux Affaires étrangères, Yair Lapid, avaient réuni à Jérusalem les ambassadeurs des États membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour les informer de la situation. 

Benny Gantz avait affirmé que l’Iran a violé toutes les directives établies par le JCPOA (l’accord signé avec l’Iran le 14 juillet 2015 à Vienne) et qu’il ne restait en conséquence qu’une dizaine de semaines seulement avant l’acquisition des matériaux fissiles nécessaires pour pouvoir fabriquer une arme atomique. 

Suite à cette déclaration de première importance fondée sur des informations fiables, Yair Lapid, lui, avait précisé plus tard dans une interview, qu’il voulait apaiser les esprits et éviter toute panique à la nouvelle que l’Iran était désormais un État au seuil du nucléaire. Il a fondé son argumentation en établissant une distinction nette entre un État au seuil de la fabrication d’une bombe atomique et un État qui possède une quantité suffisante d’uranium enrichi. Sans définir le laps de temps que l’Iran avait besoin pour produire une bombe nucléaire, Lapid avait précisé qu’il s’agissait de « beaucoup plus que quelques mois.”

Rappelons des faits sur le programme nucléaire iranien et ses missiles balistiques. Déjà en 1998, l’Iran a testé pour la première fois le missile Shahab-3 basé sur une technologie nord-coréenne. En 2003, le missile Shahab-3 est devenu opérationnel au sein des troupes iraniennes. Sa portée est de 1 300 kilomètres – la distance requise pour frapper Israël à partir de bases situées sur le territoire iranien. 

Pour lire l’article complet, cliquez sur le lien


Aviv Kohavi promet de contrer davantage la menace iranienne

TIMES OF ISRAEL STAFF 

Times of Israel, 6 October 2021

Le chef d’État-major de l’armée israélienne Aviv Kohavi a promis, mardi, de continuer les opérations militaires visant à contrer les capacités militaires de l’Iran et notamment son programme nucléaire.

« Les opérations de destruction des capacités iraniennes continueront, partout et n’importe quand, et les plans opérationnels contre le programme nucléaire iranien vont encore être développés et améliorés, » a commenté Kohavi lors d’une cérémonie accueillant le nouveau responsable des Renseignements militaires, Aharon Haliva.

Le général de brigade Tamir Hayman, chef des Renseignements sortant, a estimé que la république islamique était actuellement stable mais il a prédit sa chute finale.

« Même si c’est un régime injuste et totalitaire qui opprime ses citoyens et qui finira par s’effondrer, il reste stable pour le moment », a-t-il déclaré.

« L’Histoire nous a bien appris ce qu’il advient en fin de compte de ce type de régime obscur », a-t-il continué.

Les discussions entre l’Iran et les puissances mondiales concernant la limitation du programme nucléaire de Téhéran en échange d’une levée de sanctions sont dans l’impasse depuis le mois de juin. Toutefois, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a indiqué lundi que l’Iran s’attentait à ce que les pourparlers visant à faire revivre l’accord sur le nucléaire qui avait été conclu en 2015, appelé le JCPOA, reprennent au début du mois de novembre.

Au début du mois, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avait indiqué dans un rapport que l’Iran avait multiplié par quatre son stock d’uranium enrichi à 60 % depuis le mois de mai. Elle avait également annoncé que ses contrôles et ses missions de vérification avaient été « gravement entravés » depuis le mois de février, après le refus opposé par la république islamique de laisser accéder les inspecteurs aux équipements de surveillance de l’agence.

Pour lire l’article complet, cliquez sur le lien


             Aperçu de L’actualité

Le Sénat vote un texte pour définir l’antisémitisme

Le Sénat a adopté mardi une résolution non contraignante sur la lutte contre toutes les formes d’antisémitisme similaire à celle de l’Assemblée en 2019.

 

Edith Ochs. Babi Yar, poem by Yevgeny Yevtushenko 1961

80 ans ont passé depuis ces massacres en Ukraine qu’on appelle la Shoah par balles. Babi-Yar fut le premier, d’autres massacres suivirent…
Près de 35000 juifs furent assassinés par les Einsatzgruppen ce jour-là à Babi-Yar sous l’oeil placide des voisins et des paysans ukrainiens qui regardaient comme au spectacle, et pauvreté faisant loi, récupéraient ensuite les vêtements et les chaussures, voire plus le cas échéant bien sûr.

L’ONU empêche Gilad Erdan d’afficher des messages pro-Hitler d’un enseignant de l’UNRWA

L’ambassadeur d’Israël aux États-Unis et aux Nations Unies, Gilad Erdan, a été empêché lundi 4 octobre par des responsables de l’ONU d’apporter une pancarte à l’Assemblée générale montrant qu’un enseignant nommé par l’UNRWA à Gaza avait exprimé des opinions antisémites et fait l’éloge d’Adolf Hitler. 

Donate CIJR

Become a CIJR Supporting Member!

Most Recent Articles

Zionism, An Indigenous Struggle: Aboriginal Americans and the Jewish State — partial listing

0
Edited by: Nathan Elberg & Machla Abramovitz Contents Foreword: Machla Abramovitz Introduction: Nathan Elberg 1-The Convergence of the Native American and Jewish Narratives in our Times: Jay Corwin...

L’accord sur le nucléaire iranien : 5+1-1…

0
Times of Israel, AVR 25, 2021 En essence, l’accord des 5 +1 sur le nucléaire iranien permettait à l’Iran de développer librement la technologie nucléaire...

AN INTERNATIONAL CELEBRATION OF THE 101ST ANNIVERSARY OF THE SAN REMO CONFERENCE;

0
April 19, 2021 "Why is Educating about Israel's Rights to the Land More important Now Than Ever." Doris Strub Epstein In 1917, in the sleepy little town...

Seymour Mayne Jerusalem Poems

0
To Read Poems Please Visit: https://isranet.org/publications/  

Subscribe Now!

Subscribe now to receive the
free Daily Briefing by email

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Events

  • Subscribe to the Daily Briefing

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.