Saturday, July 13, 2024
Saturday, July 13, 2024
Get the Daily
Briefing by Email

Subscribe

Violez des femmes israéliennes et appelez à l’extermination des Juifs: vous pourrez compter sur le soutien des Nations-Unies, des ONG féministes et des grandes universités américaines!

Citation de la semaine:

« L’antisionisme est une incroyable aubaine, car il nous donne la permission – et même le droit, et même le devoir – d’être antisémite au nom de la démocratie ! L’antisionisme est l’antisémitisme justifié, mis enfin à la portée de tous. Il est la permission d’être démocratiquement antisémite. Et si les juifs étaient eux-mêmes des nazis ? Ce serait merveilleux. »

Vladimir Jankélévitch, cité par Léon Poliakov, dans Histoire de l’Antisémitisme 1945-1993, p.405, Ed. du Seuil, 1994


                 Table des Matières


Israël : plusieurs otages se sont privés de nourriture pour en donner aux jumelles Cunio de 3 ans
i24NEWS,
“Pensez aux Palestiniens”, dit la Croix-Rouge aux parents d’une otage du Hamas
i24NEWS,
« Metoo à moins que vous ne soyez juive »: des femmes dénoncent devant l’ONU les crimes du Hamas
L’année de la haine du Juif
Richard Martineau
Journal De Montreal, Lundi, 11 décembre 2023
L’appel au génocide des Juifs “n’est pas forcément contraire” au code des universités américaines (vidéo)
Jérémie Elfassy
Gaza et l’hypocrisie humanitaire
Le ministre des Affaires étrangères accuse le chef de l’ONU de soutenir le Hamas
7 December 2023

Israël : plusieurs otages se sont privés de nourriture pour en donner aux jumelles Cunio de 3 ans
i24NEWS

 

“À chaque claquement de porte, à chaque passage d’avion, les filles s’accrochaient à moi”

Dans une interview accordée à Reuters, Sharon Aloni-Cunio, récemment libérée de la captivité du Hamas avec ses jumelles de 3 ans, Emma et Yuli, dresse un tableau de leur vie aux mains des terroristes à Gaza.

“À chaque claquement de porte, à chaque passage d’avion, les filles s’accrochaient à moi”, raconte Sharon. D’autres otages qui étaient avec elles ont partagé leur nourriture pour que les petites en aient davantage. “Toutes les personnes enlevées ont donné de la nourriture pour mes filles. Nous ne savions pas s’il y aurait du pain le soir, alors le matin, nous en gardions de côté”.  

“Chaque jour on pleurait de frustration et d’anxiété. Combien de temps resterons-nous ici ? Nous ont-ils oubliés ?”
Sharon a notamment relaté la camaraderie et la solidarité entre otages, qui lui a permis de garder espoir et foi en l’humanité. “Les filles faisaient des crises de colère. Parfois, en cas de panne de courant, les terroristes gardaient la porte ouverte et enlevaient les rideaux. Comment expliquer à une fillette de trois ans qu’elle doit se taire pendant 12 heures d’affilée ?” déplore Sharon. …SOURCE

“Pensez aux Palestiniens”, dit la Croix-Rouge aux parents d’une otage du Hamas
i24NEWS,

“Pensez au côté palestinien, c’est dur pour eux, ils sont bombardés”

Les parents de Doron Steinbrecher, une infirmière vétérinaire de 30 ans kidnappée au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre, ont raconté avoir reçu un appel d’un représentant de la Croix-Rouge cette semaine. Alors qu’ils s’attendaient à une bonne nouvelle, les parents d’otages suppliant la Croix -Rouge de rendre visite à leurs enfants, ou à défaut un message d’encouragement, leur interlocuteur leur a tout bonnement demandé de “prendre en compte le sort du peuple palestinien”.

Les représentants de l’organisation de secours n’étaient préoccupés que par une chose : le sort du peuple palestinien, ont raconté ses parents. “Pensez au côté palestinien”, ont dit les représentants de la Croix-Rouge à Simona, la mère de Doron. “C’est dur pour les Palestiniens, ils sont bombardés”. Au cours de la conversation, il n’a, à aucun moment, été question du médicament dont Doron a cruellement besoin. …SOURCE


« Metoo à moins que vous ne soyez juive »: des femmes dénoncent devant l’ONU les crimes du Hamas

 

Sous le slogan « Metoo à moins que vous ne soyez juive », quelque 150 femmes ont manifesté lundi devant le siège de l’ONU à New York pour dénoncer le silence d’organisations féministes internationales face aux crimes du Hamas contre des Israéliennes le 7 octobre, en amont d’une session spéciale de l’ONU menée par la mission israélienne sur les allégations de violences sexuelles commises contre des Israéliens par des terroristes du Hamas

En scandant « Honte à l’ONU », les manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles étaient écrits « Un viol est un viol », tandis que des intervenants ont attaqué l’ONU pour son inaction face aux sévices subis par les femmes israéliennes.

« Je les appelle les United Nothing [Riens Unis]. Pourquoi c’est à nous de dire à l’ONU de protéger les gens ? », a demandé Hillary Larson, 64 ans, infirmière pédiatrique à New York, lors de la manifestation. « Ils devraient d’abord condamner [le Hamas] à 100 %… puis exiger du Hamas qu’il libère les otages, des innocents qui ont été kidnappés chez eux. »

« Nous sommes ici pour soutenir les femmes israéliennes qui ont été brutalement violées. Elles méritent le soutien des autres femmes. Toute autre attaque contre les femmes serait traitée comme un crime », a affirmé à l’AFP l’ancienne députée Carolyn Maloney, qui a pris la parole à la marche lundi. …SOURCE


L’année de la haine du Juif
Richard Martineau
Journal De Montreal,  11 décembre 2023

Je n’ai jamais imaginé voir ça.

La présidente d’une université prestigieuse dire, devant le Congrès américain, qu’appeler au génocide des Juifs sur le campus d’une institution de haut savoir pouvait être acceptable «dépendant du contexte».

Dépendant du contexte?????

Il y a un contexte qui permet à des universitaires de dire – non, de crier – qu’on devrait tuer tous les Juifs parce qu’ils sont Juifs?

Vraiment?

Le seul crime commis par Hitler aurait donc été de ne pas avoir tenu compte du «contexte»?

Si l’auteur de Mein Kampf avait pris le temps de «créer le bon contexte», il aurait pu dire en toute impunité qu’il fallait exterminer tous les Juifs jusqu’au dernier?…SOURCE


 

L’appel au génocide des Juifs “n’est pas forcément contraire” au code des universités américaines (vidéo)
Jérémie Elfassy

Certaines des présidentes ont affirmé qu’il devait y avoir une mise en œuvre des menaces de génocide pour que les appels soient considérés comme du harcèlement

Lors d’une audience de la commission de la Chambre sur l’éducation au Congrès  américain mardi soir, les présidentes de trois des principales universités des États-Unis ont refusé d’affirmer explicitement que “les appels au génocide du peuple juif enfreignent les règles du campus en matière de harcèlement”. Lorsque la représentante républicaine de New York, Elise Stefanik, a demandé directement si “appeler au génocide des Juifs” est contraire aux codes de l’Université de Harvard, du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’Université de Pennsylvanie, les trois présidentes ont déclaré que la réponse dépendait du contexte. 

“C’est une décision qui dépend du contexte”, a répondu la présidente de Penn, Liz Magill, ce à quoi Stefanik a répondu : “Appeler au génocide des Juifs dépend du contexte ? Ce n’est pas de l’intimidation ou du harcèlement ? C’est pourtant facile de répondre par ‘oui’, Mme Magill.”

En réponse à la même question, la présidente de Harvard, Claudine Gay, a déclaré : “Lorsque la parole se transforme en conduite, nous prenons des mesures.” Sally Kornbluth, présidente du MIT, a déclaré que de telles expressions ne seraient “enquêtées comme du harcèlement que si elles sont omniprésentes et sévères.” …SOURCE


La scène se reproduit toutes les semaines ou presque. Ils sont des centaines, des milliers dans la rue. Samedi, le rendez-vous est devant l’hôtel de ville de Montréal.

À l’unisson, ils dénoncent la tragédie de Gaza. Le crime d’innocents tués, d’enfants mutilés par les bombes. 

Cette fois-ci, on se gardera bien d’inviter Adil Charkaoui ou de trop tolérer les slogans ouvertement antisémites.  

Mais le reproche demeure le même. Le sang des enfants de Gaza compterait moins que celui des enfants calcinés des kibboutz d’Israël aux mains du Hamas. 

L’accusation se fait de plus en plus persistante, celle d’un génocide contre les Palestiniens. 

Or, ce conflit, aussi effroyable, déchirant, inhumain soit-il, révèle surtout l’immense hypocrisie de la communauté internationale.  

En effet, tous les civils, tous les enfants sacrifiés par la guerre ne sont pas égaux.   

Les Africains le sont encore moins que les Palestiniens. 

Génocide

Il y a un potentiel génocide en cours dans le monde en ce moment.  

Il a débuté en avril dernier.  

Il a fait les manchettes à peine quelques jours, le temps d’évacuer nos ressortissants. 

SOURCE


Le ministre des Affaires étrangères accuse le chef de l’ONU de soutenir le Hamas
7 December 2023

Le ministre israélien des Affaires étrangères a qualifié de « danger pour la paix mondiale » le mandat du chef de l’ONU Antonio Guterres, après que ce dernier a invoqué une procédure rare devant le Conseil de sécurité au sujet de la guerre à Gaza.

« Sa demande d’activation de l’article 99 [de la Charte de l’ONU] et l’appel à un cessez-le-feu à Gaza constituent un soutien au groupe terroriste du Hamas », a fustigé Eli Cohen sur la plateforme X.

Cohen a déclaré que l’appel de Guterres à un cessez-le-feu dans la guerre de deux mois à Gaza, déclenchée par les atrocités commises par le Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël, « constitue un soutien » au groupe terroriste palestinien et est « une approbation du meurtre des personnes âgées, de l’enlèvement des bébés et du viol des femmes ».

Lors de l’assaut lancé par le Hamas le 7 octobre, quelque 3 000 terroristes ont fait irruption dans le sud d’Israël, tuant 1 200 personnes et s’emparant de plus de 240 otages de tous âges, sous le couvert de milliers de roquettes tirées sur les villes israéliennes. La grande majorité des personnes tuées étaient des civils, et environ la moitié des personnes prises en otage étaient des femmes et des enfants, y compris des nourrissons et des enfants en bas âge. Des familles entières ont été exécutées chez elles et plus de 360 ont été massacrées lors d’un festival en plein air, souvent au milieu d’actes de brutalité horribles de la part des terroristes.

Les récits saisissants des survivants de l’attaque et de ceux qui ont préparé les corps pour l’enterrement décrivent en détail de terribles actes de violence sexuelle, des viols collectifs et des mutilations perpétrés contre des femmes et des jeunes filles par des terroristes dirigés par le Hamas le 7 octobre. Une enquête de police en cours a permis d’explorer les preuves de mutilations post-mortem. …SOURCE

Donate CIJR

Become a CIJR Supporting Member!

Most Recent Articles

Britain Moves Left, But How Far?

0
Editorial WSJ, July 5, 2024   “Their failures created an opening for Reform UK, led by Nigel Farage, a party promising stricter immigration controls and the lower-tax policies...

HELP CIJR GET THE MESSAGE ACROSS

0
"For the second time this year, it is my greatest merit to lead you into battle and to fight together.  On this day 80...

Day 5 of the War: Israel Internalizes the Horrors, and Knows Its Survival Is...

0
David Horovitz Times of Israel, Oct. 11, 2023 “The more credible assessments are that the regime in Iran, avowedly bent on Israel’s elimination, did not work...

Sukkah in the Skies with Diamonds

0
  Gershon Winkler Isranet.org, Oct. 14, 2022 “But my father, he was unconcerned that he and his sukkah could conceivably - at any moment - break loose...

Subscribe Now!

Subscribe now to receive the
free Daily Briefing by email

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

  • Subscribe to the Daily Briefing

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.