Thursday, December 2, 2021
Thursday, December 2, 2021
Get the Daily
Briefing by Email

Subscribe

UN COMPLOT, VRAIMENT?

 

 

 

   

             

AU MOINS 2 HOMMES DU HAMAS TUÉS DANS UN NOUVEL

EFFONDREMENT DE TUNNEL À GAZA

Times of Israel, 11 apr., 2016

 

 

Au moins deux membres du groupe terroriste du Hamas ont été tués et plusieurs ont été blessés dimanche soir dans un effondrement de tunnel dans la bande de Gaza.

 

Des informations contradictoires des médias palestiniens annoncent entre deux et cinq décès causés par l’effondrement du tunnel sous la ville de Rafah, dans le sud de l’enclave côtière, le long de la frontière avec l’Egypte. Au moins deux hommes auraient été blessés et une personne pourrait être portée disparue.

 

Un article a annoncé que des pluies inhabituelles en cette saison étaient responsables de l’effondrement, alors qu’un autre média a annoncé que l’armée égyptienne avait fait exploser la fin du tunnel, qui entrait dans son territoire, et inondé le reste. Le tunnel effondré est le 12e incident de ce type annoncé depuis le début de l’année.

 

Au moins 16 personnes ont été tuées dans les effondrements, et la plupart aurait été des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas. Il n’a pas été précisé la cause de l’effondrement de beaucoup de ces tunnels, qui remplissent différents rôles, de la contrebande de biens et d’armes à feu depuis la péninsule du Sinaï aux attaques terroristes contre des villes israéliennes près de la frontière de Gaza.

 

Les officiels israéliens avaient prévenu que le Hamas avait commencé à reconstruire son réseau de tunnels souterrains, dont certains s’étendent jusque dans le territoire israélien et peuvent être utilisés pour une attaque surprise, comme cela a été le cas en 2014. Jérusalem a déclaré travailler à une solution technologique secrète à ce problème. Interrogé le mois dernier pour savoir si les forces israéliennes étaient responsables d’effondrements de tunnels en début d’année, le général Yoav Mordechai avait répondu : « Dieu le sait ».

 

L’Egypte a également travaillé à contrecarrer la construction des tunnels de contrebande dans la péninsule du Sinaï en les inondant. Les officiels israéliens ont lié beaucoup des récents effondrements de tunnels à la rupture des stocks du Hamas de matériaux comme du bois et du ciment, nécessaire pour renforcer les murs de sable.

 

Le Hamas aurait apparemment utilisé de la fibre de verre à la place – malgré l’interdiction de son entrée par Israël dans la bande de Gaza – un matériau qui est trop faible pour soutenir le poids du sable, avaient déclaré des sources israéliennes au site internet Ynet le mois dernier.

 

 

SI LE HEZBOLLAH A LE SA-17, C’EST “IMPORTANT”, SELON UN EXPERT                                                         

Judah Ari Gross                                                                                                      

8 avril, 2016

 

 

L’organisation terroriste du Hezbollah a récemment acquis un système sophistiqué de missiles, a affirmé jeudi soir un média allemand, ce qui – si c’est avéré – pourrait avoir de sérieuses conséquences sur l’armée de l’air israélienne.

 

Le groupe terroriste financé par l’Iran est d’une manière ou d’une autre arrivé à être en possession d’une batterie de missiles russes SA-17, qui avaient précédemment été donnée au régime de Bashar el-Assad, a déclaré sur Twitter le journaliste Julian Roepke du Bild, citant des « sources de renseignement » anonymes mais probablement israéliennes.

 

L’article allemand n’indiquait pas où la batterie SA-17 présumée avait été gardée ou comment elle était tombée entre les mains du Hezbollah, et l’armée israélienne n’a pas répondu aux demandes de commentaires. Cependant, si l’information est effectivement crédible, ce développement serait « intéressant » a déclaré Nadav Pollack, chercheur à l’institut de Washington pour les études du Proche Orient, dont les recherches se concentrent sur le Hezbollah.

 

« C’est important », a-t-il déclaré au Times of Israel par e-mail tard jeudi soir. « Israël appelle ces armes des ‘changeurs de donne’ », a déclaré Pollack, utilisant le mot hébreu pour cette expression. Le SA-17 Grizzly russe serait « le missile sol-air le plus sophistiqué en possession [du Hezbollah] », a-t-il écrit. Le Buk, comme il est également surnommé, est un système de missiles de moyenne portée avec un rayon d’attaque d’environ 50 kilomètres. Il peut frapper des cibles volant à une altitude de 30 à 80 000 pieds (10 à 24 kilomètres).

 

Bien que certains avions de combat israéliens ne soient pas nécessairement exposés à ce système, d’autres, notamment les hélicoptères, seraient vulnérables, selon Pollack, ancien analyste du gouvernement israélien et de l’unité de renseignements de l’armée israélienne. Le système est fabriqué à partir d’une série de véhicules et de remorques, ce qui rend plus difficile la localisation d’une batterie SA-17, puisqu’elle peut être déplacée, a-t-il déclaré.

 

L’information de l’acquisition de SA-17 par le groupe terroriste a été publiée un jour après que la société de renseignements mondiaux Stratfor a affirmé que le Hezbollah construisait une base fortifiée en Syrie afin de mener des attaques contre l’Etat juif.

 

 

                   NETANYAHU : « DES DIZAINES » DE FRAPPES EFFECTUEES

                         CONTRE DES TRANSFERTS D’ARMES DU HEZBOLLAH                                      

                                                  Times of Israel, 11 avril., 2016        

 

 

Lors d’une visite d’observation d’un exercice d’entraînement de parachutistes réservistes sur les hauteurs du Golan, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a déclaré aux troupes qu’ « Israël doit pouvoir compter uniquement sur ses propres capacités de défense dans une région de plus en plus dangereuse ».

 

« Daesh [l’Etat islamique] est ici, juste de l’autre côté de la clôture », a-t-il dit, montrant la frontière avec la Syrie. « Le Hezbollah est de l’autre côté de la clôture, ici et là, » en Syrie et au Liban, « le Hamas et le Jihad islamique à Gaza et le djihad international et Daesh dans le Sinaï ».

 

Entourés sur plusieurs fronts par des groupes djihadistes, « nous sommes fiers que dans cette région instable et turbulente du Moyen-Orient, nous ayons réussi à préserver un calme relatif et une sécurité relative dans l’Etat d’Israël », a-t-il ajouté.

« Nous agissons lorsque nous avons besoin d’agir, y compris ici, à travers la frontière, lors de dizaines d’attaques, pour empêcher le Hezbollah d’obtenir des armes qui déstabiliseraient la région. Nous agissons sur d’autres fronts, proches et lointains, mais nous le faisons intelligemment ».

 

« Si nous devons aller au combat » a-t-il déclaré aux soldats « et cette possibilité se trouve juste devant nous, voilà pourquoi vous êtes ici, c’est parce que nous ne pouvons pas prévenir les dangers existants contre Israël d’une autre manière. »

Il a ajouté : « Ceci est notre pays. Nous devons le protéger, et personne ne va le protéger à notre place. Vous voyez les tremblements de terre autour de nous, et vous voyez les nations et les Etats rasés, et si quelqu’un s’attend à ce qu’on lui vienne en aide, cela ne se produira pas. Si nous avons appris une chose, c’est que nous devons être capables de nous défendre par nous-mêmes ».

 

 

 

UN ANCIEN DIPLOMATE IRAKIEN EN VISITE EN ISRAËL

Times of Israel, 11 avril., 2016

 

 

Un ancien diplomate irakien est arrivé dimanche en Israël pour une visite qui devrait comprendre des réunions avec des députés, des juifs d’origine irakienne et des dirigeants religieux des trois monothéismes.

 

Hamas al-Sharifi est arrivé en tant qu’invité du ministère israélien des Affaires étrangères, a annoncé Ynet. Des visites du mur Occidental, de la Knesset, de la Cour suprême et de Yad Vashem sont également inscrites au programme du diplomate.

 

Sharifi, 55 ans, qui est né dans une famille chiite de Bagdad et a vécu en exil sous le règne de Saddam Hussein, a déclaré qu’il aimerait un jour être ambassadeur irakien en Israël. Pendant la dernière décennie, il a été diplomate dans les ambassades irakiennes de Jordanie et du Koweït, et conseiller au ministère irakien de la Défense.

 

« Je voudrais remercier Hassan Kaabiah, porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, qui m’a convaincu de venir pour voir le vrai Israël, que nous n’avons pas vu à la télévision anti-israélienne. Un jour, j’espère que je serai l’ambassadeur irakien en Israël et que Hassan sera l’ambassadeur israélien en Irak », a déclaré avant sa visite Al-Sharifi, cité par Ynet.

 

« Je me considère comme un ami d’Israël. A ce moment, les arabes doivent comprendre qu’il n’y a pas de conflit entre Israël et les pays arabes, mais plutôt qu’il y a un conflit israélo-palestinien. J’espère qu’il finira et que la paix règnera », a-t-il ajouté. Sharifi travaille comme chercheur à Londres et préside ‘Les musulmans libéraux’, une organisation qui se concentre sur la réforme de la jurisprudence islamique.

 

 

 

 

SANS LES RISQUES GEOPOLITIQUES AUXQUELS ISRAËL EST EXPOSE,

LA COTE DE CREDIT DU PAYS SERAIT REVUE A LA HAUSSE

2016

 

 

L'agence de notation américaine Moody’s, considérée comme la plus conservatrice des trois grandes agences de notation internationales, confirme la notation d'Israël à A1, assortie de perspectives stables, a rapporté jeudi le quotidien financier israélien Globes.

 

Selon les experts financiers, cette notation a été attribuée en raison de la "flexibilité économique du pays, et l'efficacité prouvée du gouvernement qui s'applique régulièrement à l'amélioration des données et du financement de la dette."

L'agence fait de plus remarquer que, sans les risques géopolitiques auxquels Israël est exposé, la cote de crédit du pays serait revue à la hausse.

 

Moody's définit l'économie israélienne comme étant très solide, avec une croissance soutenue principalement par les exportations de l'industrie high-tech.

 

Les économistes de Moody's précisent que la réussite de ce secteur repose sur un niveau élevé d'éducation de la population, mais aussi sur des dépenses importantes investies dans la recherche et le développement.

 

En outre, la dette d'Israël est faible par rapport au niveau international, et le pays a fait face efficacement à la crise, qui intervient dans toutes les économies mondiales.

 

La faiblesse d'Israël, selon Moody's, réside dans le manque de stabilité politique ainsi que dans les risques sécuritaires en constante augmentation, due à la situation alarmante de la Syrie.

 

L'agence met en garde également contre la menace de l'Iran, qui continue d'alimenter le terrorisme mondial, et plus particulièrement contre Israël.

 

✕De plus, selon les experts, la valeur élevée du shekel (monnaie israélienne) continue de peser sur les exportateurs et cela se remarque déjà dans les chiffres de l'année 2015 – les exportations ont chuté de 3,1%, pour la première fois depuis 2009.

Par ailleurs, tandis que la consommation des ménages demeure le moteur de la croissance économique, le troisième trimestre de l'année 2015 enregistre un ralentissement dû à la vague d'attentats quasi¬-quotidiens depuis le 1er octobre 2015.

Concernant l'accord gazier signé par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, et rejeté dimanche dernier par la Cour suprême, l'agence Moody's affirme que les divergences politiques sur le sujet pourraient conduire à une sortie des investisseurs potentiels en ressources naturelles.

 

Moody's prévoit une croissance de 2,9% en 2016, qui se tenait à 2,5% l'an dernier, et une augmentation de l'inflation de 0,6%, alors qu'une diminution de 1,0% avait été observée l'an dernier.

 

 

 

EN ISRAËL, KEVIN COSTNER REJETTE LA CAMPAGNE DU BDS

JTA, 10 avril, 2016

 

 

la première israélienne d’un film avec Kevin Costner, l’acteur hollywoodien a déclaré qu’il ne s’inquiétait pas que des militants anti-israéliens, dont Roger Waters, désapprouvent sa visite dans l’Etat juif.

 

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info   Inscription gratuite!

 

« Je ne demande à personne la permission de voyager », a déclaré mardi Costner pendant un entretien au multiplexe Cinema City, à côté de Tel Aviv. « J’ai reçu beaucoup d’amour ici. Je n’aurais pas manqué ça. »

 

Costner, qui a remporté en 1991 deux Oscars pour sa réalisation et son jeu dans « Danse avec les loups », était en Israël pour une projection de son prochain film d’action, « Criminal », dans lequel jouent aussi Ryan Reynolds, Tommy Lee Jones, Gary Oldman et l’actrice israélienne Gal Gadot.

 

Mardi, au cinéma, il a déclaré au journaliste qu’il était venu soutenir le réalisateur israélien du film, Ariel Vromen.

 

« C’est son pays, ses parents sont là, et je suis très fier de lui. C’est un jeune homme qui se débrouille vraiment bien », a déclaré Costner. A propos de Gadot, Costner a déclaré qu’il était « agréable » de travailler avec elle et qu’elle était « une partenaire merveilleuse ».

 

Il a également affirmé qu’il avait rencontré Gadot pour la première fois avant la scène dans laquelle son personnage l’agresse dans une chambre. « Je lui ai serré la main, dit ‘Salut Gal, je suis Kevin’, et nous avons immédiatement commencé à jouer la scène. »

 

« Criminal » raconte l’histoire de Jericho Stewart (Kevin Costner), un condamné à mort travaillant pour achever la dernière mission d’un agent décédé de la CIA afin de sauver de nombreuses vies.

 

En plus d’un directeur israélien et d’une actrice israélienne, le film a également un producteur israélien, Avi Lerner.

 

Costner, 61 ans, a déclaré s’être rendu une fois en Israël auparavant, il y a environ 40 ans.

 

Pour sourire: La Conspiration Goy: Alain Granat, Jew Pop, 1 avril, 2016

 

 

Shabbat Shalom!

 

 

 

 

Le “Communiqué Isranet” est également disponible via courriel.

Invitez vos collègues, amis et votre parenté à visiter notre site web pour plus d'informations sur notre Institut Canadien de Recherches sur le Judaïsme.
Pour vous joindre à notre liste de distribution, ou pour vous désabonner, visitez-nous au https://isranet.org/.
L’hebdomadaire « Communiqué Isranet » est un service d’ICRJ. Nous espérons qu’il vous sera utile et que vous encouragerez notre travail pédagogique en envoyant une contribution quelconque — déductible d'impôt — [s'il vous plaît envoyez une information chèque ou VISA / MasterCard pour ICRJ (voir page de couverture pour l'adresse)]. Tous les dons comprennent une adhésion-abonnement à notre revue trimestrielle imprimée respecté ISRAFAX, qui sera envoyée à votre domicile.
Le « Communiqué Isranet » tente de transmettre une grande variété d'opinions sur Israël, le Proche-Orient et le monde juif à des fins d’enseignement et de recherche. Les articles reproduits et documents expriment les opinions de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de l'Institut Canadien de Recherches sur le Judaïsme.

 

Donate CIJR

Become a CIJR Supporting Member!

Most Recent Articles

Zionism, An Indigenous Struggle: Aboriginal Americans and the Jewish State — partial listing

0
Edited by: Nathan Elberg & Machla Abramovitz Contents Foreword: Machla Abramovitz Introduction: Nathan Elberg 1-The Convergence of the Native American and Jewish Narratives in our Times: Jay Corwin...

L’accord sur le nucléaire iranien : 5+1-1…

0
Times of Israel, AVR 25, 2021 En essence, l’accord des 5 +1 sur le nucléaire iranien permettait à l’Iran de développer librement la technologie nucléaire...

AN INTERNATIONAL CELEBRATION OF THE 101ST ANNIVERSARY OF THE SAN REMO CONFERENCE;

0
April 19, 2021 "Why is Educating about Israel's Rights to the Land More important Now Than Ever." Doris Strub Epstein In 1917, in the sleepy little town...

Seymour Mayne Jerusalem Poems

0
To Read Poems Please Visit: https://isranet.org/publications/  

Subscribe Now!

Subscribe now to receive the
free Daily Briefing by email

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

  • Subscribe to the Daily Briefing

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.