Saturday, May 8, 2021
Saturday, May 8, 2021
Get the Daily
Briefing by Email

Subscribe

Communiqué: Le sabotage du réacteur de Natanz cause l’ire de l’Iran (26 Avril, 2021)

Articles Suggérés

Saoudiens et Emiratis ont-ils demandé à Israël d’attaquer le Saviz?

brzustowski, Terre-des-Juifs.com, April 18, 2021

Iran : Israël dispose d’un réseau efficace de collaborateurs nationaux

CQVC – 20 avril 2021

Nucléaire iranien: les négociations “dans la phase rédactionnelle” (ambassadeur russe)

I24NEWS, 19 avril ,2021

Aperçu de l’actualité 

_______________________________________________________________________

Citation de la semaine

“L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat”

Sun Tzu

________________________________________________________________________

 

Saoudiens et Emiratis ont-ils demandé à Israël d’attaquer le Saviz?

brzustowski

Terre-des-Juifs.com, April 18, 2021

Trois jours après le prétendu raid commando israélien du 9 avril sur le navire d’espionnage avancé Saviz du CGRI sur la mer Rouge, les responsables saoudiens et iraniens ont tranquillement tenu leurs premiers pourparlers avec l’Iran, depuis cinq ans pour réparer leur querelle, à l’insu d’Israël. Les sources militaires et de renseignement de DEBKAfile révèlent qu’Israël a accepté de cibler le navire à la suite d’une demande du prince héritier saoudien Muhammed Bin Salman et du dirigeant des Émirats arabes unis, Sheikh Muhammed Bin Ziyad, de supprimer cette menace pour leur transport de pétrole sur la mer Rouge. Après avoir examiné la demande, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a décidé d’y adhérer, car la sécurité de la navigation sur la mer Rouge était également dans l’intérêt d’Israël.

Cependant, le Premier ministre n’a pas été informé que les responsables saoudiens étaient sur le point de lancer des pourparlers secrets avec Téhéran trois jours plus tard. Il a été surpris de découvrir que le prince héritier saoudien avait suggéré que le raid commando israélien ait lieu comme un outil visant à renforcer son poids dans les pourparlers secrets avec Téhéran. Si Netanyahu avait été informé de ce stratagème, il n’aurait jamais envoyé l’armée israélienne saboter le navire iranien. L’ opération Saviz, bien que réussie, a été malheureuse sur un autre point: elle a mis le gouvernement israélien dans l’embarras vis-à-vis de Washington.

Cet épisode, ainsi que d’autres problèmes urgents liés à l’Iran ont sans aucun doute été abordés au sein du cabinet de sécurité israélien le dimanche 18 avril lors de sa première session depuis février.

La divulgation par le Financial Times de la nouvelle piste diplomatique explorée par les pays du Golfe a cité des responsables non identifiés disant que les pourparlers de Bagdad avaient été positifs. « Le processus est facilité par le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi, qui s’est entretenu avec le prince Mohammed à Riyad le mois dernier », ont déclaré les responsables. «Cela va plus vite, parce que les pourparlers américains [liés à l’accord nucléaire] avancent plus vite et [à cause] des attaques des Houthis (contre l’Arabie Saoudite).»

Un haut responsable saoudien a nié que des pourparlers avec l’Iran aient eu lieu. Les gouvernements irakien et iranien n’ont fait aucun commentaire. Mais un haut responsable irakien et un diplomate étranger ont confirmé les pourparlers. Le premier tour a eu lieu à Bagdad le 9 avril et se poursuivra la semaine prochaine.

Il semble que la voie indirecte américano-iranienne est également en marche, malgré l’affirmation de Téhéran selon laquelle l’enrichissement d’uranium a atteint une pureté de 60%, à la suite de violations répétées de l’accord nucléaire de 2015. Israël semble avoir été surclassé sur deux voies diplomatiques parallèles, qui ont toutes deux pour but de restaurer un rôle respectable à l’Iran, son archi-ennemi, dans les affaires internationales. Il n’est donc pas bon qu’Israël s’appuie sur de nouveaux amis dans le Golfe ou sur son principal allié, les États-Unis sous l’administration Biden, pour freiner l’hostilité avouée de l’Iran. L’Etat juif ne doit dépendre que de lui-même.

Source Primaire

________________________________________________________________________

Iran : Israël dispose d’un réseau efficace de collaborateurs nationaux

CQVC – 20 avril 2021

Les récentes attaques contre des installations stratégiques iraniennes et des individus impliqués dans le programme nucléaire iranien ont incité les dirigeants du pays à annoncer à haute voix qu’il existe de nombreux soupçons qu’Israël dispose d’un réseau secret d’agents en Iran et que les services de sécurité iraniens sont incapables de les attraper.

En moins de neuf mois, l’Iran a été secoué par une série d’attaques planifiées: un assassin de motocyclette a abattu Abdullah Ahmed Abdullah, un membre de haut rang de l’organisation terroriste Al-Qaïda, qui s’est réfugié à Téhéran, le scientifique nucléaire en chef de l’Iran Mohsen Fakhrizada a été mitraillé et un centre nucléaire iranien clé à Natanz a été soumis à deux reprises à une attaque dévastatrice.

Le chef du centre stratégique des Mejlis iraniens a déclaré que l’Iran était devenu un « havre pour les espions ». L’Iran est dans une position alarmante, selon des responsables et analystes iraniens, les récentes attaques réussies montrant qu’Israël dispose d’un réseau efficace de complices en Iran et que les services de renseignement iraniens n’ont pas réussi à localiser les taupes. Ils ont appelé à une restructuration de l’appareil de sécurité et de renseignement du pays et à la démission de hauts responsables de la sécurité et du renseignement.

Le week-end dernier, la télévision d’Etat iranienne a montré une photo d’un homme, Reza Karimi, 43 ans, qui aurait été le « coupable » de l’explosion à l’usine d’enrichissement d’uranium de Natanz le mois dernier. Mais on ne savait pas qui il était, s’il agissait seul ou si c’était son vrai nom. Quoi qu’il en soit, il a fui le pays avant l’explosion, a déclaré le ministère iranien du renseignement.

Selon les analystes iraniens, les attaques représentent un effort délibéré des services de renseignement israéliens et américains pour saper ce qu’ils considèrent comme «les activités menaçantes de l’Iran». Les principaux d’entre eux sont le programme nucléaire de l’Iran et son développement de missiles de haute précision pour le Hezbollah.

Selon les experts, « Il serait difficile pour Israël de mener à bien ces opérations sans l’aide de complices iraniens à l’intérieur du pays ». Au cours de la dernière décennie, les responsables de la sécurité iraniens ont accusé plusieurs citoyens iraniens de complicité dans les opérations de renseignement israéliennes et les ont exécutées de manière démonstrative.

Mais les événements récents ont également terni la réputation de l’aile du renseignement des gardiens de la révolution, qui est chargée de protéger les installations nucléaires et les scientifiques. Le vice-président iranien Eshak Jahangiri a déclaré que l’unité responsable de la sécurité à Natanz devrait « être tenue responsable de ses échecs ». Cependant, les gardiens de la révolution islamique ne sont subordonnés qu’au guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, et jusqu’à présent, il n’y a aucun signe de remaniement dans le département.

Source Primaire

______________________________________________________________________

Nucléaire iranien: les négociations “dans la phase rédactionnelle” (ambassadeur russe)

I24NEWS, 19 avril ,2021

“Nous sommes passés de propos généraux à une entente sur des étapes spécifiques pour atteindre notre objectif”

Les négociateurs réunis à Vienne depuis début avril pour sauver l’accord sur le nucléaire iranien ont commencé à plancher sur la rédaction d’un texte, selon l’ambassadeur russe, même si une solution définitive n’est pas pour tout de suite.

Après “deux semaines de délibérations”, “nous pouvons noter avec satisfaction que les négociations sont entrées dans la phase de rédaction”, a écrit lundi sur Twitter Mikhaïl Oulianov. 

“Nous sommes encore loin de solutions concrètes”, a-t-il ajouté, “mais nous sommes passés de propos généraux à une entente sur des étapes spécifiques pour atteindre notre objectif”, celui du rétablissement d’un pacte moribond depuis le retrait des Américains en 2018 et le rétablissement des sanctions à l’encontre de Téhéran.

Les représentants des Etats toujours parties à l’accord de 2015 (Iran, Chine, Russie, France, Allemagne, Royaume-Uni) ont intensifié leurs pourparlers ces derniers jours pour tenter de faire revenir au plus vite l’Iran dans les clous. Les Américains participent aux discussions de manière indirecte, par l’intermédiaire des Européens.

Domine désormais un sentiment d’urgence, selon les participants, alors que la République islamique a commencé vendredi à produire de l’uranium enrichi à près de 60%, se rapprochant des 90% nécessaires à une utilisation militaire.

Les diplomates avaient fait état de “progrès” samedi malgré la persistance de “désaccords sérieux”. Reste à déterminer quelles sanctions Washington doit lever, un des points les plus épineux des discussions.

“Les Etats-Unis ne lèveront les sanctions qu’en échange de la certitude et de l’assurance que l’Iran va pleinement revenir à ses engagements, et mettre sous cloche son programme nucléaire”, a prévenu dimanche sur Fox News le conseiller de Joe Biden pour la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Source Primaire

_______________________________________________________________________

Aperçu de l’actualité 

 

Bernard-Henri Lévy appelle à une « loi Sarah Halimi »

 TIMES OF ISRAEL STAFF

Times of Israel, 20 avril 2021

Dans un texte mis en ligne mardi soir sur le site du Point et publié dans le magazine ce jeudi, l’écrivain Bernard-Henri Lévy réagit à la récente décision de la Cour de cassation en fin de semaine dernière de confirmer l’irresponsabilité du meurtrier de la sexagénaire juive Sarah Halimi.

 

______________________________________________________________________

 

Israël – Grèce un accord qui fracture l’Europe

jforum.fr,,20 avril 2021

L’énorme accord de sécurité a été signé entre les ministères de la Défense d’Israël et de Grèce

_____________________________________________________________________

Israël: Netanyahou veut un référendum pour choisir un premier ministre

Le figaro,20 Avril, 2021

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé mardi 20 avril à l’organisation d’un référendum pour élire le prochain chef de gouvernement, alors qu’il peine à former une coalition après être arrivé en tête des élections législatives.

Donate CIJR

Become a CIJR Supporting Member!

Most Recent Articles

L’accord sur le nucléaire iranien : 5+1-1…

0
Times of Israel, AVR 25, 2021 En essence, l’accord des 5 +1 sur le nucléaire iranien permettait à l’Iran de développer librement la technologie nucléaire...

AN INTERNATIONAL CELEBRATION OF THE 101ST ANNIVERSARY OF THE SAN REMO CONFERENCE;

0
April 19, 2021 "Why is Educating about Israel's Rights to the Land More important Now Than Ever." Doris Strub Epstein In 1917, in the sleepy little town...

Seymour Mayne Jerusalem Poems

0
To Read Poems Please Visit: https://isranet.org/publications/  

Canadians must have ‘eyes wide open’ on terror: Rabbi Abraham Cooper

0
By Joel Goldenberg The Suburban May 17, 2017 On one hand, Canadians and North Americans as a whole are frequently told that there's a greater...

Subscribe Now!

Subscribe now to receive the
free Daily Briefing by email

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

  • Subscribe to the Daily Briefing

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.