Saturday, May 21, 2022
Saturday, May 21, 2022
Get the Daily
Briefing by Email

Subscribe

Communiqué: De Yom Hashoa à Yom HaAtzmaout (6 Mai, 2022)

Citations de la semaines:

«Auschwitz nie toute littérature, comme il nie tous les systèmes, toutes les doctrines; l’enfermer dans une philosophie, c’est le restreindre, le remplacer par des mots, n’importe lesquels, c’est le dénaturer. La littérature de l’Holocauste? Le terme est un contresens.» 

 Elie Wiesel


«Sur le miel et le dard

Sur l’amer et le doux

Sur toutes ces choses, sur toutes ces choses

S’il te plaît, monte la garde pour nous, notre Dieu de bonté.» 

Naomi Shemer, 

Al Kol Eleh


Elie Kling. Plaidoyer pour une sirène

Un homme sauve 10 000 Juifs des Nazis, sa famille ne l’apprend que 63 ans après

28 avril 2022, 

À l’approche du 74e Yom HaAtzmaout, l’État d’Israël compte 9,5 millions d’habitants

1 May 2022,

Aperçu de l’actualité


Elie Kling. Plaidoyer pour une sirène

Si l’on me demandait ce qui, à mes yeux, est le plus israélien, je répondrais sans hésiter: les sirènes de Yom Hashoa et de Yom Hazikaron.
On peut bien sur discuter de la pertinence de la date retenue pour le Yom Hashoa. Personnellement, je n’aurais pas choisi le 26 Nissan. Les pères fondateurs du pays ont en effet choisi cette date pour deux raisons, aussi mauvaise l’une que l’autre. La première, c’est qu’il s’agit du jour de la liquidation du Ghetto de Varsovie. Il fallait mettre l’accent sur l’héroïsme des combattants du ghetto comme si on avait honte de l’attitude de ceux qui ne prirent pas les armes. La journée porte d’ailleurs le nom officiel de “Journée de la Shoa et de l’héroïsme”, comme si il était inconvenant de consacrer une journée à la seule Shoa. Le rappel de la révolte et des combats devait ainsi occulter autant que faire se peut l’image inacceptable pour l’israélien de ceux qui semblaient se résigner à leur extermination. Péché de jeunesse d’un sionisme combattant qui considérait à juste titre que le maniement d’armes était porteur de l’une des valeurs régénératrices d’un judaïsme rendu amorphe par des siècles d’exil . Mais qui refusait dans le même temps de comprendre que l’héroïsme peut prendre mille et une autres facettes, que les victimes de la Shoa, comme ses survivants, avaient parfaitement expérimentées.

Il s’agissait aussi de lier les atrocités de la Shoa à la création de l’État, comme si les premières justifiaient la seconde. Affirmation erronée et dangereuse. Erronée parce que l’État juif est une nécessité qui aurait vu le jour avec ou sans la folie hitlérienne. Dangereuse parce qu’elle semble accréditer l’idée malsaine que notre droit à l’indépendance nationale proviendrait des souffrances et des humiliations dont notre condition d’exilés était porteuse. Alors que la Terre d’Israël nous appartient indépendamment des conditions de vie en Diaspora.

Mais même donc si le choix de la date peut être contesté, la sirène qui immobilise le pays pour deux longues minutes mérite toute notre adhésion. Israël, en décidant de suspendre ainsi le cours du temps, interroge en silence le mystère de sa dramatique histoire. Comme si, confronté au souvenir de ses malheurs, il cherchait vainement à en saisir le sens, tout en sachant qu’il n’y parviendra pas. (Source)


Un homme sauve 10 000 Juifs des Nazis, sa famille ne l’apprend que 63 ans après

Times of Israel, 28 avril 2022

Adi Daliot avait une soixantaine d’années lorsqu’il a découvert que son père, Hubert Pollack, avait aidé à sauver plus de 10 000 Juifs dans l’Allemagne nazie pendant les années qui ont précédé la Shoah.

Obligé de garder le secret par son co-conspirateur, le philanthrope juif anglo-allemand Wilfrid Israël, Pollack a gardé son histoire secrète, même de sa famille. Ce n’est qu’après que Daliot (la famille a adopté un nom de famille hébreu après avoir déménagé en Israël) a découvert un récit écrit de Pollack en 2002, près de 35 ans après sa mort, que son rôle héroïque a été révélé.

Pollack sera honoré, à titre posthume, de la distinction de sauveteur juif en même temps que 12 autres héros de la Shoah, jeudi, lors de la commémoration de la Shoah en Israël, dans la Forêt des Martyrs sur les collines de Jérusalem. Six millions d’arbres y ont été plantés en commémoration des 6 millions de Juifs tués pendant la Shoah.

Le prix a été créé en 2011 par le Bnai Brith World Center-Jerusalem et le Committee to Recognize the Heroism of Jewish Rescuers During the Holocaust (JRJ) afin d’honorer et de reconnaître le sauvetage par des Juifs de leurs compatriotes pendant le génocide. Source


 

À l’approche du 74e Yom HaAtzmaout, l’État d’Israël compte 9,5 millions d’habitants

1 May 2022,

Juste avant la célébration du 74e anniversaire d’Israël, la population de l’État juif s’élève à 9 506 000 personnes, a annoncé dimanche le Bureau central des statistiques (BCS).

La population est composée de 7,02 millions de Juifs soit 73,9 % de la population, 2 millions d’Arabes soit un peu plus d’un cinquième de la population et 478 000 membres d’autres groupes, soit 5 % de la population.

Environ 79 % des Juifs d’Israël sont nés dans le pays.

Depuis le Jour de l’Indépendance 2021, 191 000 enfants sont nés, 55 000 personnes sont mortes et 38 000 personnes ont immigré, selon le BCS. Un pourcentage considérable des immigrants arrivés au cours des douze derniers mois sont originaires d’Ukraine, de Russie et de régions avoisinantes.

Dans l’ensemble, la population a augmenté de quelque 176 000 personnes, soit une augmentation de 1,9 %.

Au cours de la même période un an plus tôt, la population avait augmenté de quelque 137 000 personnes, dont 16 300 nouveaux immigrants, soit environ moitié moins que les dernières données en date.

En 1948, lorsque l’État juif a été créé, la population d’Israël comptait 806 000 personnes. Source


Aperçu de l’actualité

Le garde de sécurité a sauvé sa fiancée et bloqué l’entrée d’Ariel avant d’être tué

30 avril 2022

Les forces de sécurité israéliennes poursuivaient samedi leur chasse à l’homme. “C’était une attaque très difficile”, a déclaré le général Avi Blot


 

 

“Nous vous présentons nos voeux de Hag Sameah à l’occasion de Yom HaAtzmaout
 Julien Bauer et Bernard Bohbot”

Donate CIJR

Become a CIJR Supporting Member!

Most Recent Articles

WHAT IS HARVARD TEACHING STUDENTS ABOUT ISRAEL?

0
By Moshe Phillips Much has written about the recent endorsement of BDS by the editors of The Harvard Crimson, the Harvard student newspaper. But how do...

Elie Kling. Plaidoyer pour une sirène

0
28 avril 2022 Tribune Juive Yom HaShoah https://www.tribunejuive.info/ Si l’on me demandait ce qui, à mes yeux, est le plus israélien, je répondrais sans hésiter: les sirènes de...

WHAT IS JUDAISM?

0
Joshua Schecter As an old joke puts it, a Jew walks into a bar, and three opinions enter with him. This joke, although stereotypical, accurately...

Pour la première fois, un caméraman caché documente la vie à Téhéran pour la...

0
 Israël 24/7  28 mars 2022 https://israel247.org/2022/03/pour-la-premiere-fois-un-cameraman-cachee-documente-la-vie-a-teheran-pour-la-television-israelienne/ Un dissident iranien a filmé une série de reportages à Téhéran pour la télévision israélienne, décrivant l’économie en ruine du pays,...

Subscribe Now!

Subscribe now to receive the
free Daily Briefing by email

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Events

  • Subscribe to the Daily Briefing

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.