Sunday, June 26, 2022
Sunday, June 26, 2022
Get the Daily
Briefing by Email

Subscribe

Israël a moins le droit de lutter contre le terrorisme

15 mai 2022 

Israël a moins le droit de lutter contre le terrorisme

La propagande anti-israélienne prêche plus fort que les faits par Ben-Dror Yemini

Opinion : La mort de la journaliste Shireen Abu Akleh est une tragédie, mais il n’y a pas une seule zone de conflit dans le monde où les journalistes sont à l’épreuve des balles, et bien que les faits ne confirment pas la culpabilité d’Israël, il y a toujours quelqu’un désireux d’acheter la propagande anti-israélienne. Ce n’est pas nouveau. Pas plus que que le double standard par lequel les autres armées, en particulier occidentales, sont jugées et celui par lequel l’armée israélienne l’est. C’est là que réside l’éternel problème face au terrorisme. Les États-Unis ont rasé 70 % des bâtiments de Raqqa dans la lutte contre l’État islamique en Syrie et un centile similaire de tous les bâtiments de Mossoul en Irak. Ils combattent le terrorisme après tout, n’est-ce pas ? Mais Israël, qui a mis beaucoup moins de civils innocents en danger par rapport à toute autre armée occidentale, fait face à un examen minutieux de plus en plus féroce.

Champions de la une des journaux: les palestiniens

Au milieu de la guerre de l’an dernier à Gaza, le New York Times a placardé sur sa première page des photos d’enfants palestiniens tués. Ils n’ont jamais envoyé de photos similaires d’enfants tués par l’armée américaine à imprimer. Il y en a des milliers. Aucune première page ne pourrait les présenter toutes. C’est maintenant l’histoire de la journaliste qui a malheureusement été tuée lors d’un raid militaire à Jénine. Tsahal combat une vague de terreur et Jénine est devenue la capitale de la terreur. Les journalistes qui entrent dans la ligne de mire sont louables car ils fournissent des informations fascinantes sur le terrain. Shireen Abu Akleh a été tuée mercredi alors qu’elle entrait dans la ligne de feu. C’est vraiment dommage. Certains de mes collègues reporters au sol disent d’elle qu’elle était une journaliste chevronnée et professionnelle. Cela dit, elle représentait toujours un média devenu un outil de propagande entre les mains du régime du Qatar, qui soutient les Frères musulmans et est méprisé par de nombreux autres pays arabes. Alors que la démocratie israélienne permet à de tels outils de propagande de diffuser sans encombre, il n’y a pas une seule zone de conflit dans le monde où les journalistes sont à l’épreuve des balles.Juste pour être clair, même si Abu Akleh représente un média de propagande hostile, sa mort est évidemment malheureuse, peu importe qui a tiré les balles qui l’ont touchée.

Et qui a tiré ces balles ?

Une vidéo divulguée en ligne montre des Palestiniens se réjouissant de la possibilité que leurs camarades armés aient tué un soldat israélien. »Nous avons frappé un soldat, il est allongé par terre », peut-on entendre s’exclamer joyeusement. Il semble qu’ils aient sauté sur l’arme avec leurs célébrations, étant donné qu’aucun soldat israélien n’a été blessé. La silhouette au sol était Shireen Abu Akleh. Cette vidéo augmente considérablement la probabilité qu’il s’agisse de tirs palestiniens.

1 442 décès de journalistes entre 1992 et 2022, dont 55 en 2021

Mais ce n’est pas la question. Même si le journaliste a été touché par des tirs israéliens, c’est déclaré intentionnel. Malheureusement, ces choses arrivent. Plusieurs organismes suivent et enregistrent les décès de journalistes, parmi lesquels le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), qui a signalé 1 442 décès de journalistes entre 1992 et 2022, dont 18 dans le cadre du conflit israélo-palestinien. Pendant ce temps, 190 journalistes ont été tués en Irak. Il n’y a pas toujours de cohérence entre les différentes sources sur cette question, même si elles sont généralement considérées comme fiables. L’Institut Watson de l’Université Brown détient un record de victimes dans les guerres auxquelles les États-Unis ont été impliqués depuis le 11 septembre. Il s’avère que sur environ un demi-million de morts, 362 étaient des journalistes. C’est arrivé – ça arrive. Ce n’est généralement pas intentionnel, sauf s’il s’agit du meurtre de sang-froid de critiques, comme cela s’est produit pour 38 journalistes russes

Au cours du conflit israélo-palestinien

Tout au long de l’histoire du conflit israélo-palestinien, un seul journaliste a été considéré comme « assassiné » et c’est Suleiman Abdul-Rahim al-Ashi qui a été tué par les balles de la Garde présidentielle palestinienne de Yasser Arafat. Tels sont les faits exposés. Mais cela n’empêche pas le député de la Liste arabe unie Ahmad Tibi et son fan club de rejeter la responsabilité de rien de moins qu’ »un meurtre » sur Israël. Le corps du journaliste est encore chaud et les quelques témoignages  indiquent qu’Abu Akleh a été tué par des tirs de terroristes palestiniens. Les Palestiniens eux-mêmes ont insisté pour mener une enquête indépendante sans supervision internationale, et certainement sans implication israélienne Le légiste qui a pratiqué l’autopsie du corps a affirmé qu’il était impossible de déterminer qui lui avait tiré dessus. Pourtant, Tibi et ses semblables sont pressés de crier au meurtre sanglant.

Instrumentalisation

Ce n’est pas la première fois qu’Israël fait face à une propagande de ce genre. Pendant la guerre de Gaza de 2014, divers organismes palestiniens ont publié une liste de 17 journalistes tués par la JDF. Le Centre d’information sur les renseignements et le terrorisme a examiné avec diligence chaque nom figurant sur la liste. Leurs conclusions ont révélé que deux des 17 personnes avaient été tuées par des Palestiniens et que la plupart des autres étaient des membres du Hamas ou du Jihad islamique. Seuls quatre ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions. Le problème est que ce genre de propagande anti-israélienne ne manque pas d’acheteurs. Les États-Unis exigent une enquête, étant donné que le journaliste avait la nationalité américaine. « L’enquête doit être immédiate et approfondie et les responsables doivent être tenus responsables », a tweeté le porte-parole du département d’État américain, Ned Price.

Le double standard est patent, Israël n’a pas réussi à communiquer

Pouvons-nous demander à cet honorable porte-parole combien de soldats ou d’officiers américains, qui sont « responsables » d’avoir tué des journalistes, ont été tenus pour responsables ? L’un d’entre eux a-t-il été jugé ? Le Washington Post s’est empressé de publier un titre accusateur pointant du doigt Israël, comme nous pour Al Jazeera. La plupart des autres médias étaient un peu plus prudents. Ce n’est donc pas la plus grosse erreur d’Israël face à la propagande hostile. Mais en dézoomant un peu, le problème se révèle dans toute sa splendeur. Car tout comme les États-Unis ont combattu le terrorisme et le Jihad, de l’État islamique à Al-Qaïda, Israël est justifié dans sa lutte contre le terrorisme palestinien et le Jihad. Et c’est cette vérité fondamentale qu’Israël n’a pas réussi à communiquer.

JForum – Ynet

Donate CIJR

Become a CIJR Supporting Member!

Most Recent Articles

Extrait de Sept années à Jérusalem pp. 144-145 (Julien Bauer, 2012, Éditions du Marais)

0
C. Pentecôte Sept années après Pessah, Pâque, se célèbre la fête de Shavouote, des Semaines, en français Pentecôte, le cinquième jour. Shavoute commémore la promulgation...

Le Suriname annonce l’ouverture d’une ambassade à Jérusalem dans un avenir proche

0
Albert Camdin a informé Yair Lapid de l'évolution de la situation ; Israël va offrir une aide humanitaire à la nation sud-américaine frappée par...

Forget Semantics; The Far-Left Has a Real Jewish Problem

0
Bernard Bohbot The debate about the "working definition of antisemitism" is mainly semantic. If one believes that discrimination is always racist, then wanting to destroy...

WHAT IS HARVARD TEACHING STUDENTS ABOUT ISRAEL?

0
By Moshe Phillips Much has written about the recent endorsement of BDS by the editors of The Harvard Crimson, the Harvard student newspaper. But how do...

Subscribe Now!

Subscribe now to receive the
free Daily Briefing by email

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

  • Subscribe to the Daily Briefing

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.